Traitement de l’air comprime

Dans les procédés modernes d’hydrogommage et aérogommage, tels ceux de PROBANET, ou de sablage, l’air fourni par un compresseur se charge de mettre la réserve de granulat sous pression et d’entraîner ce dernier jusqu’à la buse.

Pack

Pour éviter tous problèmes de colmatage lors du contact entre l’air et le granulat, il est impératif de traiter l’air à la sortie du compresseur afin de le débarrasser de toute l’humidité qu’il contient naturellement et des particules d’huile pouvant provenir du compresseur.

On a choisi la solution la plus efficace en proposant des systèmes aéro-réfrigérants qui permettent de faire chuter la température de l’air comprimé, qui peut dépasser 70°, à environ 9° au-dessus de la température ambiante. Cela provoque la condensation des particules d’eau et d’huile qui sont ainsi plus facilement récupérées par un ou plusieurs filtres séparateurs en sortie de l’aéro-réfrigérant, ce, tout en réduisant la différence de température entre l’air comprimé et l’enceinte de la cuve. Un autre filtre séparateur cyclonique est présent sur les machines pour parfaire l’assèchement de l’air.

Le refroidisseur devra être adapté à la quantité d’air fourni par le compresseur et éventuellement à l’environnement du chantier (bord de mer, altitude…).

Avantages de la technologie et des services d’aérogommage et hydrogommage
Les granulats ou abrasifs de gommage